Albert GREGORIUS, L’enlèvement d’Hélène, dessin à la plume sur papier, vers 1800

Vendu

Comment acheter en ligne ?

Une question avant d’acquérir cette oeuvre ? Contactez-nous !

Présentation de l’oeuvre

Les dessins interrogent toujours sur leur vocation première : sont-ils préparatoires d’une oeuvre ? Sont-ils de simples exercices pour le peintre ? La présente oeuvre se suffit à elle-même tant elle réussit à narrer avec sobriété et efficacité un épisode mythologique célèbre. De gauche à droite, dans le sens d’une lecture sans détour, cette « marche » de personnages conduit à la figure centrale d’Hélène qui porte un dernier regard vers son passé quand elle pose déjà un pied sur l’embarcation qui la mène vers un destin évident pour le « lecteur ».

La composition est très habile. Au-delà de ce cortège en mouvement, on notera l’équilibre de la scène apporté par les deux « terminaisons » à chaque extrémité : l’arrondi du bouclier du soldat à gauche et la courbe de la proue du navire à droite. Le tout est organisé autour d’une ligne pyramidale, dont chaque personnage donne l’unité et la force, tel ce manœuvre accroupi qui élève vers l’embarcation un coffre. Le subtile transition entre la côte rocheuse et l’embarcation amplifie la dynamique de cette scène composée d’un trait que l’on pourrait qualifier de « ligne claire » avant la lettre. Ce dessin qui évoque étonnamment, mais n’ayons pas peur de faire le rapprochement, le neuvième Art si cher aux artistes belges.

L’oeuvre est signée « Gregorius f(eci)t » sur la coque du navire, sous le personnage au coffre.

Technique : plume sur papier

Dimensions : 47 cm X 29 cm

Biographie d’Albert Grégorius

Albert Grégorius (Bruges 1774 – Bruges 1853) fut l’élève de Suvée en 1801, puis de David. à Paris en 1802. Il fit la majeure partie de sa carrière en France, et il ne revint dans sa patrie que lorsqu’il fut nommé directeur de l’Académie de Bruges. Particulièrement renommé pour ses portraits, Grégorius est exposé aujourd’hui dans des musées prestigieux tels que, s’il ne faut citer que ceux-ci, le Louvre et le British Museum.