Pierre Paul SIMON, les Hauts-Buttés, huile sur carton, vers 1900

Vendu

Comment acheter en ligne ?

Une question avant d’acquérir cette oeuvre ? Contactez-nous !

« … au fond de la trouée des arbres, la pente de la clairière se givrait d’une lumière froide, minérale, toute ocellée par l’ombre d’encre des jeunes sapins assis sur l’herbe. »

— Julien Gracq, Un balcon en forêt.

Présentation de l’oeuvre

Cette petite pièce  presque encore impressionniste porte le regard du spectateur par delà les monts ardennais et la forêt mystérieuse bordant les méandres de la Meuse. La profondeur du paysage tient dans l’habile composition des courbes rythmant la perspective que baigne une lumière mystique. D’un premier plan, traité avec vigueur et d’une matière évoquant une prairie riche et fertile,  le point de vue s’ouvre sur un val nimbé de brumes, peint d’une brosse légère et verticale, vibrante tout à fait propre à dessiner les grands sapins noirs et bleutés.

La palette délicate complète les effets de touche en faisant contraster les verts profonds et les bleus aériens, soulignés du rose tendre de la lumière d’un soleil disparu dans le lointain. Lumières et couleurs sont la marque d’un travail qui évoque les effets du vitrail dont Pierre-Paul Simon était un Maître renommé (voir sa biographie ci-dessous).

Une atmosphère paisible et inspirée transcrit la réalité d’un lieu de retraite et d’une nature intacte, situé précisément au lieu-dit « les Hauts-Buttés » qui inspira quelques décennies plus tard Julien Gracq dans son roman « Un balcon en forêt ».

Dimensions : 22 cm X 26 cm

L’œuvre est située et signée en bas à droite.

Biographie de Pierre-Paul Simon

Pierre-Paul Simon fut un peintre et maître verrier issu d’une longue lignée d’artistes rémois dont il est fait mention dès 1641[1]. Au-delà d’un travail de commandes, Pierre-Paul Simon travailla à reproduire les vitraux de la cathédrale de Reims durant des travaux de restauration, notamment la grande Rose[2], et ses dessins furent précieux à son fils Jacques Simon qui entreprit un vaste travail de préservation et reconstruction au lendemain des destructions de la Première Guerre. On compte parmi ses petits-enfants, Luc Simon, peintre contemporain.

pierre-paul-simon-ht-buttés-thumb

Pierre Paul Simon, Les Hauts-Buttés, détail

 


[1] http://www.lunion.presse.fr/article/culture-et-loisirs/atelier-simon-marq-lart-du-vitrail-de-pere-en-fils

[2] Pierre Paul Simon, La grande Rose de la cathédrale de Reims, étude historique et descriptive, sa reconstruction a l’aide de documents certains, sa restauration, 1911.