ALDINE, Abstraction, huile sur papier, 1959

Vendu

Comment acheter en ligne ?

Une question avant d’acquérir cette oeuvre ? Contactez-nous !


Présentation de l’œuvre

D’une spontanéité remarquable, cette composition sur papier marque la transition d’un style encore figuratif vers une totale abstraction. Si l’alliance du bleu et du blanc évoquent l’art ottoman, si les glyphes d’un noir profond pourrait être un vestige de calligraphie arabe, il faut toutefois laisser la place entière à l’impact visuel sans chercher une quelconque signification.

Technique : huile sur papier, signée sur le montage « Aldine ».

Dimensions : 30 X 23 cm

Biographie d’Aldine

Abdellatif ALA EL DIN dit Aldine est un peintre et un sculpteur franco-égytien né au Caire en 1917 et mort en 1992. Issu d’une famille cultivée, il suit à la Sorbonne des études de physique et de chimie qui le mènent d’abord à une carrière scientifique. Dans les années 40, sa rencontre avec Michel Ragon l’encourage dans sa vocation artistique. Il s’installe à Paris en 1953, chargé de différentes missions diplomatiques et culturelles pour l’Égypte et pour l’UNESCO. Son style, rattaché parfois à la seconde École de Paris, quitte progressivement la figuration pour s’épanouir dans une abstraction raffinée qui garde d’abord quelques accents orientaux et calligraphiques. Dans les années 70, Aldine développe une façon différente de peindre : toujours abstraite, son œuvre prend une dimension architecturale, physique et technique quand les formats s’agrandissent. L’ouvrage de référence[1] de Seuphor et Ragon le cite parmi les représentants les plus importants de la peinture abstraite du Moyen-Orient après-guerre. Ses œuvres sont présentes dans les collections de Beaubourg, du MNAM et du Musée des Beaux-Arts de Lille, ainsi que dans les collections de l’Aga Khan.

[1]. M.Ragon et M.Seuphor, L’Art Abstrait 1945-1970, vol.4, Maeght Editeur, Paris, 1974